Presse

Réseaux d’initiative publique: Alphalink rend le haut débit possible

lundi 4 avril 2016

Etats Généraux des RIP (Réseaux d’Initiative Publique): Alphalink rend le haut débit possible à tous.

 IMG_3938 (1)A l’occasion de la 5éme édition des Etats Généraux des RIP (Réseaux d’Initiative Publique), Alphalink dévoile sa stratégie d’agrégation des acteurs de la fibre. Déjà 7 DSP (Délégations de Services Publics) ont rejoint sa Solution Globale.

Au lendemain de la 5éme édition des Etats Généraux des RIP (Réseaux d’Initiative publique), il est indéniable que ceux ci jouent un rôle très important pour l’adoption des offres fibres sur le Marché. Le déploiement du très haut débit (*) est un enjeu majeur pour notre territoire. Le numérique est un outil essentiel du développement économique.

Dominé par les enjeux de la commercialisation et le sceau de l’optimiste, il a également donné lieu à pas mal d’interrogations, notamment une demande de clarification de la part de l’Etat sur sa mobilisation en faveur des RIP et la tenue de ses engagements sur ce projet d’envergure nationale, nécessaire pour le développement équilibré des territoires.

Le premier réseau fibre en zone semi-dense

Alphalink, partenaire industriel des Etats Généraux dévoile sa stratégie d’agrégation des Réseaux d’Initiative Publique (RIP)

Selon Alexandre Nicaise, Président d’Alphalink, il n’existe pas sur le marché d’agrégateur permettant de:

               – Collecter l’ensemble des offres existantes,

               – Permettre une éligibilité sur l’ensemble des zones.

En tant que sponsor de la Convention, le groupe Alphalink a pu mesurer la pertinence de ce marché et son dynamique développement à venir.

Déjà 7 DSP (Axione, Covage, Tutor, Quentiop, Li@in, Altitude infrastructure, LD collectivité) sont connectées à la plateforme d’agrégation Voix/Mobile/Data du Groupe Alphalink. Cette offre rejoint La Solution globale du Groupe : le POC ( Pack Opérateur Convergent).

Un déploiement de prés de 84 nouveaux RIP (sur 97 départements) supplémentaires est en cours de réalisation ou en attente d’aboutissement de procédures. Avec près de 15.700 entreprises et 8.860 Services publics raccordés en THD (offres FTTH, FTTB), c’est un marché de plus de 47% de croissance sur l’année 2015, qu’Alphalink ouvre à ses partenaires Opérateurs. C’est un formidable levier de croissance !

Au coeur de sa stratégie d’investissement, Alphalink met à disposition le premier réseau fibre en zone semi dense. Ses quelques 250 partenaires pourront ainsi proposer des offres multiplay (voix data, mobile) aux marchés des entreprises quels que soient leurs besoins de SLA (service level agreement ou garantie du niveau de service).

Lissage des disparités techniques

Les offres des DSP présentant de grandes disparités techniques, Alphalink a mis au point une couche d’abstraction technologique afin de faciliter l’accès à l’ensemble de ces RIP.

Un outil d’éligibilité fédérant l’ensemble des RIP permet aux partenaires de tester le raccordement des clients éligibles.

Orange, prépare l’arrêt du réseau téléphonique commuté (RTC) fin 2018. Selon l’Arcep, la France compte 12,9 millions de lignes RTC, soit un peu plus d’un tiers des lignes téléphoniques. La transition des réseaux d’hier à ceux d’aujourd’hui se fera progressivement au fil du déploiement de la fibre. La couverture intégrale du territoire en fibre est prévue pour 2022.

La fibre va devenir le support de prédilection des offres convergentes Voix/Data/Mobiles. Alphalink anticipe cette mutation technologique et accompagne ses partenaires dans cette évolution.

1 contrat , 1 solution = investissement très mesuré

Alphalink propose 1 contrat unique avec 1 point d’entrée technique et administratif, donc 1 seul investissement très mesuré pour couvrir une infrastructure globale avec l’ensemble des acteurs locaux. L’agrégation permet de combiner l’offre de gros existant Data et Mobile avec celui des RIP, et permet de raccorder l’ensemble des RIP en moins de 4 semaines.

*Le Plan France Très Haut Débit est un programme ambitieux favorisant à la fois le développement d’une France assumant ses ambitions numériques mondiales et l’égalité de ses territoires devant les opportunités numériques. Lancé en février 2013, il doit mobiliser plus de 20 milliards d’euros, venant de l’Etat, des collectivités locales, et des opérateurs privés. Un tiers chacun. Plus de 85 projets d’aménagement numérique ont été déposés par les collectivités au FSN. Les opérateurs privés, partenaires des réseaux d’initiative publique (les RIP) ont embauché, ont construit des plans d’affaires avec les collectivités, pour élaborer des modèles économiques viables.

A propos d’Alphalink

Virtual Network Enabler (VNE) — ou créateur d’opérateurs virtuels —, Alphalink propose à des entreprises partenaires, l’ensemble des services nécessaires pour devenir ou se développer en tant qu’opérateur de télécommunications. Alphalink intervient là où les packages des grands opérateurs nationaux ne peuvent répondre aux exigences des petites entreprises.

(ITR press- 29/03/2016)